Hilde De Sutter Hilde De Sutter, Talentdirector Carrefour
Texte
Patrick Verhoest

Main dans la main avec les managers

1 décembre 2019
J'ai toujours vu ma carrière comme des trains qui passent devant moi. Il faut être prête à sauter dans le bon wagon
Hilde De Sutter a été nommée récemment au poste de directrice des talents de Carrefour. Une consécration après une carrière de plus de trente ans chez ce géant de la grande distribution.

Quand Hilde De Sutter raconte à de jeunes talents depuis combien de temps elle défend les couleurs de Carrefour, ils sont souvent surpris, voire incrédules. La directrice des talents est passée des magasins au comité de direction en franchissant à chaque fois des étapes de cinq ans. «Cela me paraît un rythme sain, qui m'a permis de faire ce que je voulais.»
Dans les magasins, elle a d'abord géré un département et plus tard, toute une grande surface, avant de devenir responsable régionale. Une fois qu'elle a maîtrisé ce métier, elle est entrée dans les ressources humaines. Accompagner les salariés dans des projets positifs pour l'entreprise l'attirait. Hilde De Sutter a pu découvrir le panorama complet des activités RH dans plusieurs régions. Elle s'est occupée ensuite pendant quelques années du recrutement et de la mobilité interne, ce qui l'a conduite à assumer un rôle d'experte. Après avoir été responsable des HR Business Partners, elle est finalement devenue directrice des talents, un domaine qui l'a toujours passionnée.

CANDIDATS INTERNES, RENFORTS EXTERNES

La direction a choisi une candidate interne pour ce poste. «J'ai toujours vu ma carrière comme des trains qui passent devant moi», explique Hilde De Sutter. «Vous ne savez cependant pas quand ils vont s'arrêter devant vous. Il faut être prête à sauter dans le bon wagon.» Le choix d'un membre du personnel pour occuper cette fonction n'est pas le fruit d'une stratégie de la direction. «Nous recrutons aussi des externes qui apportent du sang frais dans l'entreprise. Cela dit, les postes vacants sont généralement proposés d'abord en interne.»

LE DEFI DES FINS DE CARRIERE

Hilde De Sutter et son équipe travaillent en premier lieu sur le développement de la marque d'employeur et sur l'accompagnement des salariés jusqu'à la fin de leur carrière. Le problème est de savoir comment faire pour que les salariés continuent à déployer leurs talents jusqu'aux dernières années de leur vie professionnelle. «Permettre aux salariés de continuer à apprendre et leur faire comprendre qu'un changement d'affectation est une opportunité n'est pas simple. Cela réclame une transformation culturelle. Nous devons aider nos collaborateurs à préparer leur atterrissage professionnel. On pense toujours que l'on va progresser éternellement. C'est oublier qu'il faut préparer l’ultime étape de sa carrière. Que se passera-t-il si vous ne pouvez plus suivre le rythme qu'impose votre fonction? Ou si vous n'aimez plus votre travail? Il faut apprendre à gérer ses talents, même quand vous prenez de l'âge.»

TRANSFORMATION NUMERIQUE

En ces temps de numérisation, de hausse de la productivité et de l'efficience, Carrefour a fourni à chaque collaborateur de ses magasins un appareil intelligent, un smart device. L'idée? Développer les compétences numériques du personnel. L'entreprise a d'ailleurs fondé une Académie numérique. Hilde De Sutter, responsable de ce département, travaille avec des ambassadeurs. «Les résultats sont intéressants. Je vois une sorte de collaboration intergénérationnelle. Les salariés les plus âgés trouvent un soutien auprès des plus jeunes, mieux habitués à ces technologies. J'aime voir ces deux mondes se rencontrer. Grâce à l'appareil que chacun a reçu, nous avons encouragé l'innovation et la créativité. C'est un projet que nous avons appelé Carrefour In Your Pocket.»

DROIT A L'ACCOMPAGNEMENT

En plus de la maîtrise des outils numériques, l'un des défis de la GRH est d'évoluer avec le business. Le client – physique ou virtuel – réclame la perfection. Pour Hilde De Sutter, sa mission est de se concentrer sur l'accompagnement des Business Partners dans leurs rapports avec les managers. «Nos collaborateurs doivent accepter que la nouveauté ne constitue pas nécessairement une menace pour leur emploi. Ils apprennent à comprendre l'expérience que vivent les clients et à l'importance de l'ambiance dans le magasin, en plus de tout le volet numérique. Mais nous ne pouvons pas sous-estimer le rôle de nos leaders. Eux aussi ont droit à un certain accompagnement. Ils sont solides mais se posent souvent des questions devant des changements qui s'accélèrent. Nous devons les guider, leur fournir des outils et trouver des manières pour avancer ensemble, main dans la main.»

FEED-BACK CONTINU

Hilde De Sutter a d'autres sujets sur sa liste de priorités. Carrefour a abandonné l'évaluation annuelle classique au profit d'un feed-back continu. Et l'on retrouve ici l'appareil numérique. «Tout le monde peut à tout instant demander un feed-back ou en transmettre un, grâce à son appareil. Quand vient le moment formel d'évaluation en fin d'année, toutes ces données sont prêtes pour l'entretien. Chacun sait donc toujours où il en est. C'est aussi une manière d'aller de l'avant ensemble.»
Hilde De Sutter a lancé un forum de discussion informel. Dans ce Carrefour Café, on peut débattre de sujets comme la politique salariale, les formations ou l'accompagnement de carrière. La GRH a encore démarré un nouveau programme destiné aux jeunes diplômés. «Nous sommes en pleine transformation», ajoute la directrice des talents. «Les défis sont innombrables et chaque changement appelle un nouveau style de leadership. Nous devons soutenir toutes ces évolutions car elles sont toutes liées entre elles.»

ID

Hilde De Sutter

Fonction: Directrice des talents de Carrefour