Kris Lambrecht Kris Lambrecht, DRH de Milcobel
Texte
Gert Verlinden

Travail en équipe: la puissance de Lencioni

1 octobre 2019
Si la GRH veut rester une force motrice, elle doit participer directement à l'exercice
Comment réussir à faire travailler ensemble les membres d'une équipe? Comment renforcer leur cohésion? Le livre «Optimisez votre équipe» raconte l'histoire et l'évolution d'un team qui vient d'être constitué. Son auteur, Patrick Lencioni, a conçu un modèle facile à reproduire.

Comment réussir à faire travailler ensemble les membres d'une équipe? Comment renforcer leur cohésion? Le livre «Optimisez votre équipe» raconte l'histoire et l'évolution d'un team qui vient d'être constitué. Son auteur, Patrick Lencioni, a conçu un modèle facile à reproduire.

Il était une fois une entreprise fictive prometteuse qui, malgré des atouts évidents, obtenait des résultats très moyens. Les talents qu'elle abritait semblaient englués dans des problèmes organisationnels et des conflits personnels. Entra alors en scène une nouvelle CEO: Kathryn. Elle observa, elle écouta et se mit au travail avec ses collaborateurs les plus proches. Pour elle, c'était clair: seul le développement des équipes allait pouvoir améliorer les performances de l'organisation.

C'est le point de départ du livre Optimisez votre équipe, qui ne ressemble en rien aux ouvrages de management classiques. Patrick Lencioni raconte une histoire qui se lit comme un thriller, avec des personnages en chair et en os. La CEO Kathryn conduit son équipe à travers cinq phases d'apprentissage. Le lecteur s'installe dans la salle du comité de direction tout en suivant les progrès de quelques salariés. Il assiste à tout le processus au premier rang.

Le modèle de Lencioni repose sur 5 conditions qui doivent être endossées par la base.

1 Faites-vous confiance

Chaque membre de l'équipe doit être sûr des intentions positives de ses collègues, même en cas de coup dur ou quand des nouvelles désagréables arrivent. Montrer sa fragilité doit être autorisé. Toute l'énergie et toute la concentration sont dirigées exclusivement sur le travail, sans qu'aucune arrière-pensée politique ne vienne polluer l'activité.

Le rôle du leader dans cette phase? Kathryn est la première à prendre le risque de se montrer vulnérable, ce qui encourage les membres de son équipe à oser le faire à leur tour.

2 N'ayez pas peur des conflits

En s'appuyant sur une solide confiance mutuelle, les membres de l'équipe osent engager des discussions passionnées entre eux. Ils rompent l'harmonie artificielle traditionnelle. Les questions dérangeantes sont mises sur la table et les collègues peuvent exprimer ouvertement leurs différences d'opinions. Tant qu'ils restent sains, les conflits peuvent être impétueux. À moyen terme, ils font économiser du temps et de l’argent à l'organisation.

Le rôle du leader dans cette phase? Kathryn demeure en retrait quand un conflit éclate dans son équipe et ne s'en mêle pas de façon prématurée.

3 Engagez-vous

Une bonne équipe fonctionne avec l'assentiment de tous ses membres, même de la part de ceux qui ne sont pas favorables à une décision. Dans un débat à cœur ouvert, chacun écoute le point de vue de l'autre. Ensuite, l'équipe prend une décision en étant sûre que toutes les connaissances collectives présentes ont été prises en compte et discutées.

Rôle du leader: Kathryn se libère de l'envie de parvenir à un consensus à tout prix. Elle encourage la discussion mais ne perd pas de vue le planning sur lequel le groupe s'est lui-même mis d'accord.

4 Prenez vos responsabilités

Les membres de l'équipe doivent avoir la capacité de débattre de leurs prestations ou des comportements qui font du tort à l'équipe. Ils osent se mettre au défi d'atteindre certains objectifs et se donnent un feed-back respectueux.

Rôle du leader: Kathryn responsabilise l'équipe pour que chacun de ses membres soit source de discipline pour les autres.

5 Donnez la priorité aux résultats

Les objectifs de l'équipe et les résultats collectifs qui en découlent constituent la priorité. Les statuts individuels, les égos et les carrières sont secondaires.

Rôle du leader: Kathryn valorise au maximum les résultats du groupe. Elle stimule la transparence des objectifs et des prestations enregistrées.

Pourquoi Milcobel travaille avec Lencioni

La coopérative laitière Milcobel est leader du marché belge. Avec ses 60 camions, le groupe collecte chaque année un milliard de litres de lait chez les agriculteurs, les transforme et commercialise des produits laitiers. Le siège est situé à Kallo et le groupe compte environ 2.000 collaborateurs.

Comment Milcobel a-t-elle découvert le modèle de Lencioni? «Il y a cinq ans, nous étions encore une constellation de petites entreprises avant d'harmoniser notre structure pour devenir un groupe», explique Kris Lambrecht, DRH de la société. «Une nouvelle équipe s'est ainsi formée dans les départements opérationnels. Face aux défis qui nous attendaient, nous devions de toute urgence consolider la cohésion de l'équipe. Pour le dire en termes alimentaires, la mayonnaise devait prendre le plus vite possible. C'est dans cette perspective que nous avons commencé à utiliser le modèle de Lencioni.»

Les managers des équipes opérationnelles se réunissent rarement. À la fin de ces réunions, ils retournent rapidement dans leur usine respective. Pourtant, ils dépendent les uns des autres en ce qui concerne la qualité et la gestion des coûts. «C'est pour cette raison qu'ils apprécient la valeur ajoutée du développement des équipes», continue Kris Lambrecht. «Apprendre à se faire confiance quelles que soient les circonstances, montrer sa vulnérabilité: ce n’est pas simple. Aujourd'hui, ces managers forment un vrai groupe cohérent. L'exercice s'est donc conclu par une réussite. Une réussite qui a fini par percoler dans toute l'organisation.»

La GRH, force motrice

Quel est le rôle de la GRH dans ce processus? «Le premier réflexe est de s'adresser au département RH pour qu'il serve de facilitateur», répond Kris Lambrecht. «C'est un piège dans lequel il ne faut pas tomber. Si la GRH veut rester une force motrice de la direction de l'entreprise, elle ne peut pas se contenter de rester sur le bord du terrain. Elle doit participer directement à l'exercice. Une règle qui s'applique autant au DRH qu'aux HR Business Partners. Le credo du développement d'une équipe est celui-ci: leaders go first. Le CEO est plongé dans le bain et joue un rôle de locomotive. Pour obtenir des résultats, il est essentiel que le chef d'équipe affiche sa vulnérabilité, indépendamment de la GRH ou du facilitateur externe. Vous avez besoin d'une figure de leader qui incarne avec authenticité cette confiance. Il est vrai que la hiérarchie peut parfois constituer un obstacle dans une approche qui se base fondamentalement sur le courage d'afficher sa vulnérabilité.»

On peut se demander si le programme s'arrête quand il atteint le sommet de la pyramide de Lencioni. «Non, le processus est un éternel recommencement», assure Kris Lambrecht. «Nous continuons à travailler sur chacune des cinq couches. Notre entreprise traverse une phase de transformation continue. Et tant que le changement est à l'ordre du jour, vous n'en avez pas fini. Or, le changement est précisément la constante de chaque organisation qui veut s'adapter à l'environnement volatil dans lequel nous évoluons. Donc, Lencioni revient sans cesse à l'ordre du jour.»

Pour Kris Lambrecht, ce modèle a tout le potentiel nécessaire pour être intégré dans plusieurs processus RH, par exemple dans le recrutement. Ainsi, Milcobel embauche 160 nouveaux collaborateurs par an, essentiellement des travailleurs de la connaissance (sur un total de deux mille salariés). «Pour conserver une culture commune dans les différentes unités, nous utilisons nos valeurs, la méthode Insights, le modèle de leadership de Milcobel et celui de Lencioni.»

Le système de performance n'a pas encore été modifié. «Nous travaillons d'abord sur la culture de feed-back individuel, avant de passer à l'évaluation en équipe. Pour conclure, nous avons enregistré des progrès spectaculaires. Un effet d'entraînement se manifeste dans l'organisation. Dans ce sens, Lencioni est un catalyseur de la culture de l'entreprise.»

Un livre pragmatique

Dans Optimisez votre équipe, Patrick Lencioni présente Kathryn Petersen, la PDG de DecisionTech. Elle est confrontée à la crise suprême en matière de leadership: l'unification d'une équipe qui se trouve dans un tel état de détresse qu'elle risque de détruire l'entreprise tout entière. Réussira-t-elle? À travers ce récit, l'auteur révèle les cinq dysfonctions qui font que les équipes – même les meilleures – se retrouvent souvent en difficulté. Il expose son modèle pour surmonter ces barrières et pour constituer une équipe qui sera caractérisée par la cohésion et l'efficacité. 
«Ce livre raconte une vraie histoire, dans un style agréable», s'enthousiasme Kris Lambrecht. «Il correspond parfaitement à la culture pragmatique des usines de Milcobel.»

Optimisez votre équipe, Patrick Lencioni, Éditions Un monde différent, Paris, 2005

ID

Kris Lambrecht

Fonction: DRH de Milcobel