Sandra Deraeve Sandra Deraeve, DRH et responsable des finances d'Encon
Texte
Gert Verlinden
Image
Wouter Van Vaerenberg

Le bien-être est un investissement essentiel

1 juillet 2021
Le midi, j’aime déjeuner avec mes enfants
Adolescente, j’aurais certainement pris la tête des marches pour le climat. La durabilité est une préoccupation majeure pour moi. Il va sans dire que je transpose cet engagement dans ma politique en matière de ressources humaines. Je me concentre sur la synergie entre l’économie, l’écologie et le bien-être social.

Adolescente, j’aurais certainement pris la tête des marches pour le climat. La durabilité est une préoccupation majeure pour moi. Il va sans dire que je transpose cet engagement dans ma politique en matière de ressources humaines. Je me concentre sur la synergie entre l’économie, l’écologie et le bien-être social.  

Le parc automobile de notre entreprise est presque entièrement électrique et notre immeuble de bureaux utilise de l’énergie renouvelable grâce à notre éolienne. Le bien-être des employés est important à mes yeux: une attention particulière est accordée à l’acoustique et à la lumière dans les espaces de travail afin d’éviter un excès de stimulus. Il y a une salle de sport ainsi qu’un service de car-wash et de repassage.

Mon mari, qui est cofondateur de notre entreprise, et moi-même vivons au-dessus du bureau. Je sépare autant que possible ma vie privée et ma vie professionnelle, bien que, dans la pratique, ce ne soit pas si facile. Nous sommes dans une phase de croissance. Cela aide d’être étroitement impliqué dans l’entreprise, tout en étant proche de sa famille. Je laisse toutefois mon ordinateur portable au bureau et à midi, j’aime déjeuner avec les enfants.

Je cherche à obtenir de bons résultats économiques, ce qui n’est pas en contradiction avec ma vision de la durabilité. Cela constitue la base de la croissance de l’entreprise. Cette dynamique nécessite une organisation apprenante, dotée de collaborateurs qui s’attellent en permanence à leur développement personnel. Leur bien-être est essentiel pour qu’ils restent créatifs, agiles et désireux d’apprendre. J’évalue si les nouveaux collègues disposent d’un état d’esprit de croissance. J’aime apprendre et je m’entoure de personnes qui savent me mettre au défi.

Pour entreprendre de manière durable, je mets l’égalité au premier plan. L’égalité des genres, mais aussi en ce qui concerne l’âge, l'origine ethnique, la religion et les diplômes. Pour moi, les hommes et les femmes ont autant de chances de développer leur carrière. J’attise leur ambition et je les encourage dans leur choix de carrière.

J’ai plusieurs casquettes: actionnaire, DRH et responsable des finances. Cela ne pose pas de problèmes. Ce n’est pas une responsabilité ambiguë pour moi. La GRH et les finances constituent une association cohérente: j’identifie les besoins de nos talents et je prévois les budgets nécessaires pour y répondre. Je prends automatiquement des responsabilités. En toute logique, j’intègre la stratégie de durabilité dans la politique RH. C’est ainsi que je génère un impact économique et social plus important dans le monde. ¶