Thomas Boone Thomas Boone, DRH de MIG Motors
Texte
Gert Verlinden
Image
Wouter Van Vaerenberg

L'huile dans le moteur

1 mai 2021
À moto ou au travail, la vitesse fait grimper l’adrénaline
J'aime beaucoup les voitures allemandes. Depuis mon enfance, je suis fasciné par les moteurs. Tout a commencé par des mobylettes. Quand je devais m'en séparer d'une, c'était un vrai déchirement. Une vieille Honda parade d'ailleurs dans notre chambre. Je fais des courses de temps à autre sur un circuit fermé. Pour me détendre, je me balade avec ma voiture ancienne, une Golf Cabrio. De préférence les cheveux au vent.

J'aime beaucoup les voitures allemandes. Depuis mon enfance, je suis fasciné par les moteurs. Tout a commencé par des mobylettes. Quand je devais m'en séparer d'une, c'était un vrai déchirement. Une vieille Honda parade d'ailleurs dans notre chambre. Je fais des courses de temps à autre sur un circuit fermé. Pour me détendre, je me balade avec ma voiture ancienne, une Golf Cabrio. De préférence les cheveux au vent.

Occuper la fonction de DRH chez MIG Motors n'est pas un travail comme un autre, c'est partager ma passion pour mes marques automobiles favorites. Il existe une forte symbiose entre l'entreprise et moi. Nous réduisons le plus possible la distance entre le management et nos collaborateurs. Je suis en première ligne et j'essaie de ressentir intuitivement les décisions que je dois prendre pour parvenir à un résultat optimal en faveur du groupe et du personnel.

L'organisation grandit à vue d'œil. Nous avons réalisé cinq reprises et avons engagé soixante personnes. Le garage poursuit sa professionnalisation en misant notamment sur la valorisation du capital humain. On ne peut pas parler de stabilité, nous sommes en permanence en mode de changement. Je développe la stratégie RH et je structure l'ensemble. Chaque journée est une aventure. Je ne sais jamais ce qui va se passer.

L'ADN de MIG Motors me correspond parfaitement. Nous partageons la même ambition et le même désir de passer la vitesse supérieure. À cause des rachats, les opérations d'intégration sont très intenses. Ce qui fait monter l'adrénaline. Comme à moto. Mon travail est une source d'énergie. La vitesse me donne un coup de fouet. Notre entreprise est agile, vous ne trouverez pas ici de procédures lourdes.

Je vois une opportunité dans tout ce qui m'arrive. Le découragement est improductif dans un contexte de changement permanent. Il y a toujours deux faces dans une pièce. Un collaborateur talentueux qui s'en va, c'est un revers. Mais je regarde vite le planning de succession et la réserve de recrutement. La résilience est vitale.

Je veux mettre en place une GRH de haut niveau en trois ans, avec une culture commune dans les différentes filiales de MIG Motors. L'équipe RH est un lubrifiant: impossible de s'en passer. Nous sommes impliqués dans toutes les parties de l'organisation. Chaque pièce fait tourner le moteur. Mais si l'huile fait défaut, vous aurez une surchauffe et la panne sera inévitable.