«NOUS SOMMES PLONGÉS DANS UNE EXPÉRIENCE SOCIALE»

5 novembre 2020
Texte
Jo Cobbaut
«NOUS SOMMES PLONGÉS DANS UNE EXPÉRIENCE SOCIALE»

Telenet a fondamentalement repensé la combinaison entre le travail au bureau et le télétravail. Le personnel pourra travailler à domicile jusqu’à la fin de l’année. Et vingt grands espaces collaboratifs sécurisés ont été mis en place. Ils peuvent accueillir des équipes de trente personnes.

Dans la foulée de grandes entreprises comme Google, Facebook et Twitter, Telenet réfléchit au phénomène du télétravail. L’opérateur a repensé ses bureaux. Les espaces de travail classiques deviennent des lieux sociaux de rencontre. Dans sept sites, vingt espaces ont été aménagés capables d’accueillir trente personnes à un mètre et demi de distance les uns des autres. Même si, pour le moment, la règle des réunions à dix reste d’application. Comme de nombreuses places de parking restent vides pour le moment, Telenet réfléchit aussi à installer des espaces de travail en plein air. L’entreprise encourage déjà ses collaborateurs qui viennent au bureau pour des réunions à les organiser à l’extérieur et à se promener en discutant.

Expérience sociale

«En un rien de temps, nous nous sommes tous retrouvés dans une expérience sociale», assure Ann Caluwaerts. La responsible People, Brand & Corporate Affairs de Telenet ne veut pas attendre la fin de la crise actuelle. Cette situation pousse à redéfinir la politique RH et la manière de travailler sans perdre de temps mais en réfléchissant soigneusement. «Allons-nous tous rester coincés dans les embouteillages le matin et le soir? Chez Telenet, nous espérons que non. Au lieu d’être l’endroit où l’on travaille toute la journée, les bureaux doivent devenir des espaces de rencontre où nos collaborateurs viennent trouver des sources d’inspiration à certains moments.»

2.600 personnes en télétravail

Chez Telenet, le télétravail à temps plein sera certainement la norme jusqu’à la fin de l’année pour ceux qui peuvent sans problème remplir leur fonction à distance. Ce qui concerne 86% du personnel ou 2.600 salariés sur 3.025. Celui qui veut travailler au bureau peut réserver une chaise par le biais d’une application spéciale. Ceux qui ne peuvent pas travailler chez eux pour des raisons techniques, personnelles ou sociales, ont la priorité. Ce qui donne à Telenet une vue sur l’occupation du bâtiment. C’est aussi une manière simple de procéder au traçage des contacts.

Pour Ann Caluwaerts, il est clair que le covid-19 aura un impact jusqu’à la fin de l’année sur nos vies privées et sur notre travail. Elle veut éviter un effet yo-yo entre le télétravail obligatoire et la présence au bureau. «Des enquêtes internes de satisfaction montrent que nos collaborateurs ont besoin de clarté et de perspective. C’est ce que nous leur offrons aujourd’hui: le télétravail sera maintenu jusqu’à la fin de l’année pour la majorité des salariés. Mais avec une grande différence: ils peuvent se réunir de temps en temps dans nos bureaux pour se reconnecter et pour travailler en conservant une distance physique suffisante.» Les salariés restent ainsi en relation directe tout en continuant à bénéficier de tous les avantages du télétravail.