«Le itsme des RH»

29 juillet 2021
«Le itsme des RH»

UQalify a mis au point un profil RH qui reflète l'identité réelle des travailleurs afin de les mettre en relation avec des formations et des emplois pertinents. Etil Research Corporation utilise les possibilités offertes par cette solution. Cette société néerlandaise est rapidement devenue le premier partenaire international d'UQalify.

Texte: Patrick Verhoest / Photo: Wouter Van Vaerenbergh

Les entreprises technologiques Nalantis et UQ.works ont uni leurs forces pour créer la joint-venture UQalify. UQalify conçoit des plateformes RH intelligentes, modulaires et connectées, qui mettent en relation des personnes avec des formations et des emplois appropriés. Cet écosystème RH introduit également un profil interactif et personnel – myUQskills – qui permet aux travailleurs de découvrir leur propre potentiel, puis de le partager et de le relier à des prestataires pertinents.

«Une étude menée avec l'Antwerp Management School a montré qu'en moyenne, les Belges ne peuvent citer que trois de leurs talents», explique Thierry Lescrauwaet, fondateur et CEO. «Ils ont du mal à s’autoévaluer. Notre outil détecte au moins quinze talents et améliore ainsi la confiance en soi. Nous avons également ajouté une boussole de motivation et développé le passeport universel DigiSkills en collaboration avec Agoria. L'individu a donc une vision holistique de ce qu'il est réellement.»

Profil vivant

Frank Aernout dirige Nalantis, une entreprise technologique spécialisée dans l'examen sémantique et linguistique du langage. «Dans le cas d'UQalify, il s'agit du langage RH. En nous appuyant sur notre expertise dans l'évaluation des compétences à partir des CV, nous avons créé ensemble un profil personnel qui vous accompagnera tout au long de votre carrière. Ce profil est capable de changer votre vie, car vous pouvez vous connecter à des plateformes externes et vous faire connaître. Vos talents et votre motivation, vos compétences numériques générales et spécialisées, ainsi que vos connaissances et votre expérience sont pris en compte. C'est un profil dynamique qui vous accompagne en permanence et s'adapte aux événements de votre parcours. Nous rendons ainsi le perfectionnement et le recyclage accessibles et applicables à tous.»

Partenaire néerlandais

Etil Research Corporation, un bureau de recherche économique néerlandais spécialisé dans l’analyse du marché du travail, s'est associé à UQalify. «Nous étudions des données économiques pour aider les organisations et les territoires à mieux fonctionner», affirme Jeroen Meuwissen, directeur et administrateur de ce cabinet. «Nous intégrons nos connaissances sur l'économie et sur l'emploi dans des solutions sur mesure. Nous opérons dans plusieurs segments, notamment le marché du travail et l'éducation.» Etil se passionne pour les données et en extrait des informations précieuses. Mais les idées et les solutions adéquates sur le plan individuel faisaient défaut. «Nous connaissons les opportunités du marché du travail en termes de professions et de secteurs, mais nous devions nous adapter à l'individu. À présent, nous pouvons fournir aux gens des conseils et des données via leur itsme tel qu'il est concocté par UQalify. Nous leur montrons où se trouvent leurs meilleures opportunités en fonction de la profession et du secteur. Aux Pays-Bas, nous utilisons les outils d'UQalify pour identifier les possibilités de chaque travailleur et les opportunités qui se présentent à eux.»

La technologie comme outil

Pour Thierry Lescrauwaet, la technologie n'est qu'un outil. L'objectif ultime est que les gens se forment et travaillent différemment. Qu'ils trouvent satisfaction dans ce qu'ils font et voient l'avenir comme une opportunité plutôt qu'une menace. C'est pourquoi UQalify construit des plateformes dont le contenu, la diversité, l'inclusion et l'expérience des utilisateurs sont les éléments centraux. Etil promeut également la mobilité professionnelle à travers tous les Pays-Bas. «L'idée est d'étudier la richesse du profil des individus pour les guider dans leur choix. Des choix qui sont parfois inattendus. Le comptable qui monte des vidéos le soir comme passe-temps peut avoir des ambitions complètement différentes, évoluer dans cette direction et être beaucoup plus heureux dans son travail.»

Intelligence augmentée

Le profil unique est désormais lié aux différentes plateformes existantes dans le domaine des RH et de la formation. Thierry Lescrauwaet: «Il est important que les entreprises réalisent que le potentiel de leur organisation réside en leur sein même. Nous les aidons à identifier ce potentiel et à activer la mobilité professionnelle interne.» Frank Aernout parle d'IA, mais il ne s'agit pas d'intelligence artificielle. «IA» signifie «intelligence augmentée». Il s'agit d'un outil qui fournit aux collaborateurs RH des informations plus nombreuses et plus rapides, de manière claire, rationnelle et sans aucun biais ni influence humaine. «Nous disposons ainsi d'une IA éthique, pas une boîte noire qui prend des décisions comme une machine mathématique. Elle ne remplace en aucun cas la prise de décision par les RH. Elle cherche à exploiter les talents des équipes et des collaborateurs. Elle permet d'appréhender les choses d'une manière différente et peut aider les RH à guider les départements. Nous fournissons cet éclairage grâce, notamment, à des tableaux de bord en soutien des deux compétences RH principales: la formation des salariés et la mobilité interne.»

L'apprentissage tout au long de la vie

UQalify souhaite guider l'individu et le préparer pour l'avenir. Pas simple, à une époque où les organisations savent souvent que les fonctions vont changer sans pouvoir prédire comment elles se présenteront exactement. Frank Aernout: «Les RH doivent regarder les salariés différemment et les préparer en fonction des compétences dont ils pourraient avoir besoin dans trois ans. À cet effet, ces salariés doivent avant tout se connaître eux-mêmes et déterminer leur domaine de progression potentiel.»

«Grâce à nos données et à nos connaissances, nous pouvons aider les PME à faire connaître et à rendre visibles les compétences et les emplois qui seront pertinents à l'avenir», ajoute Thierry Lescrauwaet. «Leurs collaborateurs peuvent ainsi se préparer avec beaucoup plus de confiance et constater qu'ils ne sont pas si mal lotis. Personne n'a vraiment envie de se former tout au long de sa vie, mais nous voulons tous nous développer et grandir chaque jour, où, quand et comment nous le voulons. À terme, cela débouchera aussi sur un travail qui nous convient mieux et nous épanouit.» ¶