La GRH dans un environnement industriel et public

23 novembre 2021
La GRH dans un environnement industriel et public

La pertinence sociétale est le fil rouge de la carrière de Danielle Van Landuyt. Une évidence encore plus frappante depuis qu'elle a pris la tête du département des ressources humaines de la Société bruxelloise de gestion de l'eau.

Texte: Patrick Verhoest

Après un passage par la Croix jaune et blanche, Danielle Van Landuyt a voulu faire une pause. Quand elle a recommencé à chercher un nouveau défi, elle s'est sentie attirée par une annonce de la Société bruxelloise de gestion de l'eau. C'est la pertinence sociétale de cette compagnie qui l'a séduite. «Je suis passionnée par la durabilité et l'économie circulaire. J'avais déjà eu des expériences intéressantes dans une institution publique.» Ici, l'environnement industriel représentait un défi supplémentaire. Comme il s'agissait d'un travail de direction, qui lui donnait l'opportunité de s'occuper de tous les aspects de la GRH, elle a décidé de tenter sa chance. Elle est alors entrée dans l'organisation régionale au poste de DRH.

La mission

La société a récupéré en 2015 la gestion de l'épuration des eaux du sud de Bruxelles. «Le besoin est apparu de développer une vraie politique RH. Comme notre entreprise va aussi reprendre cette activité au nord de Bruxelles, elle avait besoin de compétences supplémentaires pour optimaliser les processus RH, décider des priorités dans les nombreux chantiers et améliorer la communication.» Lors de ses premiers pas dans son nouvel emploi, en pleine crise sanitaire, Danielle Van Landuyt a pris le temps d'apprendre à connaître l'organisation et ses travailleurs. «En plus de reconnaissances sur le terrain, j'ai découvert les statuts, le règlement de travail et quelques points juridiques. J'ai aussi noué des contacts et établi des relations.»

Concertation sociale

Danielle Van Landuyt est satisfaite de ce qu'elle a réussi à réaliser en quelques mois, surtout dans le domaine de la concertation sociale. «Nous avons conclu un accord sur le règlement de travail avec notre comité de concertation. Cet automne, je veux poursuivre dans la voie de cette bonne entente.» La GRH a également parachevé son budget pour les cinq prochaines années pour le régulateur. Le bien-être, le télétravail et un nouvel intranet ont aussi fait l'objet de toutes ses attentions. Danielle Van Landuyt est entourée d'une équipe chevronnée, constituée de professionnels compétents et dévoués à l'organisation.

Fil rouge

Dans sa carrière, Danielle Van Landuyt a toujours recherché des employeurs à la pertinence sociétale affirmée. Elle entend s'identifier à l'organisation pour laquelle elle travaille. «C'était le cas lors de mes passages à l'ONEM, dans l'enseignement et à la Croix Jaune et Blanche. Une bonne politique RH soutient et renforce ces missions fondamentales. Ici, l'environnement est unique. Nous sommes sous le régime d'une société anonyme de droit public. Dans le domaine du statut du personnel, nous sommes dans le secteur public mais nous opérons dans un environnement industriel. Le défi est d'associer ces deux dimensions. L'entreprise emploie des personnes qui exercent presque toutes un métier en pénurie, parfois très spécifique au secteur de l'eau. «Pas facile pour nous de nous positionner comme un employeur attractif à Bruxelles. Par ailleurs, j'estime qu'il est important que nous nous engagions en faveur de l'environnement. Assainir la Senne fait partie de nos missions.»

Ambassadeurs

Pour Danielle Van Landuyt, les défis RH que doivent relever les entreprises sont à peu près les mêmes. Elles cherchent toutes de bons salariés et veulent mettre en place un leadership adapté. Elles veulent aussi préparer leurs effectifs aux compétences qui seront nécessaires demain. L'acceptation du changement est en tête des priorités. «Nous voulons que nos salariés soient nos ambassadeurs et nous allons changer notre nom pour améliorer notre notoriété. Ce qui est spécifique, c'est que nous exploitons un site industriel avec des collaborateurs qui travaillent dans un contexte public. Ma mission est précisément de réconcilier les deux mondes.» ¶

ID

Danielle Van Landuyt

Fonction

DRH de la Société bruxelloise de gestion de l'eau