Bien-être mental: une campagne fédérale

25 novembre 2021
Bien-être mental: une campagne fédérale

Les autorités fédérales lancent une campagne d'information et de sensibilisation pour rendre le sujet du bien-être mental au travail plus ouvert à la discussion. Elle fait partie du Plan d'action fédéral pour le bien-être mental au travail, annoncé au début de cette année.

La crise du Corona a bouleversé nos vies. Nous nous sommes retrouvés dans une nouvelle situation avec beaucoup d'incertitudes qui peuvent causer du stress, également au travail. Plus cela dure, plus il y a de chances que cela affecte négativement notre bien-être mental. Et pour certains, la situation n’était déjà pas facile avant la crise. Des chiffres récents de l’INAMI montrent que le nombre de Belges souffrant de burn-out ou de dépression a augmenté d'environ 10% par an au cours des quatre dernières années.

Les services publics fédéraux Sécurité sociale et Emploi lancent donc une large campagne d’information et de sensibilisation. Désormais, des phrases telles que «Je gère veut parfois dire le contraire» et «Prendre soin de vos collaborateurs, c’est prendre soin de votre entreprise» apparaissent par exemple sur les réseaux sociaux et dans la presse.

La campagne encourage chacun à parler, à la maison ou au travail, de son bien-être mental au travail. Elle aide également les employeurs à conclure des accords avec leurs travailleurs pour prévenir les risques psychosociaux liés au travail.

Une priorité

«Des études récentes ont montré que les situations de stress au travail étaient douloureusement vécues par de plus en plus de travailleurs», explique Pierre-Yves Dermagne, le ministre du Travail. «Actuellement, un travailleur sur trois dit ressentir régulièrement ou de manière constante le stress qui l’envahit. Ces données vont clairement à l’encontre du nécessaire bien-être lorsque l’on exerce une activité. C’est pourquoi, en plus de la prévention, cette campagne vise avant tout à sensibiliser employeurs et travailleurs à la problématique.»

Briser les tabous

La recherche montre que parler de son bien-être au travail n’est pas facile pour certains. «Jusqu'à la moitié des travailleurs en maladie de longue durée sont confrontés à des problèmes de stress», assure Petra De Sutter, ministre de la Fonction publique. «C'est souvent un sujet tabou. Les travailleurs ne savent pas à qui s’adresser et les employeurs ne savent pas toujours comment aider leurs collaborateurs. Cette campagne brise le tabou et permet de discuter du bien-être mental.»

Apporter des solutions

La campagne s'adresse aussi spécifiquement aux managers, aux services RH et aux employeurs en général. Le site rendezvousavecvoscollaborateurs.be fournit des informations claires sur l'obligation légale de prévenir les risques psychosociaux liés au travail, ainsi que divers liens vers des outils permettant de mettre en œuvre une bonne politique de prévention dans l'entreprise et d'éviter ainsi que les travailleurs tombent malades.