Baxter: augmenter la visibilité de la GRH

14 janvier 2021
Texte
Francois Weerts
Baxter: augmenter la visibilité de la GRH

Quand son fils est venu au monde, Valérie Moerenhoudt a souhaité se consacrer à un rôle RH généraliste, plus près de chez elle. Elle est alors entrée chez Baxter International à Lessines pour y devenir DRH.

Texte: Patrick Verhoest

Valérie Moerenhoudt a travaillé dans presque tous les domaines de la GRH, chez IBA, Partena, Securex et Engie. En 2018, elle était embauchée dans une entreprise «qui sauve des vies». Chez Baxter, elle a trouvé la filiale d'une multinationale qui a réussi à conserver sa culture familiale. Le management est restreint et tout le monde se connaît. Après deux ans dans une fonction généraliste RH, elle a été nommée DRH. «Ma promotion est la conséquence d'un plan de succession. Ma responsable était dans la dernière phase de sa carrière, elle m'a préparée à prendre la relève. J'ai eu la chance de profiter de son expérience.»

Dans son travail de DRH, Valérie Moerenhoudt s'occupe en premier lieu des relations sociales. Quand elle est arrivée chez Baxter en 2018, les rapports avec les partenaires sociaux étaient tendus. «Ma première mission a été de rétablir la confiance avec les syndicats. Cela s'est fait, grâce à une bonne communication et à un respect mutuel. Nous travaillons désormais en toute transparence sur des projets et sur des défis collectifs. Nous préparons l'entreprise de demain.»

Révolution culturelle

En plus des relations sociales, Valérie Moerenhoudt est responsable des talents et des performances. Son entreprise étant la filiale d'un groupe international, elle a plusieurs instruments à sa disposition. Ils doivent être implémentés d'une manière intelligente, en tenant compte des attentes et des particularités locales. Son rôle est de transmettre la vision RH aux managers de production. La culture d'entreprise et l'engagement font également partie de ses attributions. «Baxter doit redevenir un leader du marché en production. Une transformation culturelle est du coup indispensable: elle s'effectue d'une manière naturelle et se concrétise grâce aux nombreux projets que nous lançons avec notre équipe, le management et les partenaires sociaux. Le programme Wellbeing@Lessines en est un exemple. Nous cherchons ensemble les leviers que le management de ligne peut utiliser afin de développer nos collaborateurs.»

Visibilité de la GRH

Avec son équipe, Valérie Moerenhoudt veut améliorer la visibilité de son département. Elle entend se concentrer sur les tâches qui offrent la plus grande valeur ajoutée. «Nous devons avoir le courage de remettre l'organisation en question et de préparer notre avenir. Nous travaillons donc sur l'efficience, qu'il s'agisse de réduire l'absentéisme ou d’augmenter la productivité. Nous nous efforçons de parvenir à une collaboration plus fluide grâce à une meilleure relation avec tous les salariés. Nous allons aussi plus loin dans la simplification des processus RH. Enfin, nous avons encore beaucoup de travail à faire dans certains projets, comme le coaching permanent des contremaîtres. Cette approche permettra d'améliorer rapidement les prestations dans l'usine.»

Depuis son accession au poste de DRH, Valérie Moerenhoudt a réussi à consolider la position et la crédibilité de la GRH malgré la crise du coronavirus. Elle souhaite développer une politique proactive en gardant l'œil sur les attentes du business à court et à long terme. Raison pour laquelle elle reste attentive aux nouveautés dans la GRH pour les implémenter dans son équipe et dans l'usine. «La relation de confiance avec les collègues, le management et les partenaires sociaux doit être renforcée. Je veux m'entourer de personnes qui sont des experts dans leur domaine et qui ont envie de continuer à apprendre. Pour ma part, j’espère progresser en me remettant en question et en tirant les leçons du feed-back que je reçois.» ¶

ID

Valérie Moerenhoudt

Fonction

HR Manager de Baxter International